Photo de la rubrique

Accueil > Actualités

Interview de Serge Chevalier

Serge Chevalier

Interview Serge Chevalier
Conseiller municipal en charge des questions se rapportant aux patrimoines



Vous travaillez depuis 3 ans à la valorisation du patrimoine vaisonnais. À mi-mandat, quel bilan tirez-vous des actions menées ?
S. C. : Notre patrimoine est un élément essentiel du rayonnement et du dynamisme de notre ville. Depuis trois ans, avec Jacques Borsarelli et le Maire, Jean-François Périlhou, nous œuvrons à préserver cet héritage en multipliant les actions de conservation mais aussi en développant les initiatives pour le faire vivre et le faire connaître.
La mise en valeur de la Maison au dauphin, les travaux de consolidation du château et ceux de la toiture de la cathédrale Sainte-Marie de l’Assomption sont les dossiers qui nous occupent prioritairement.
Avec treize édifices classés « Monuments historiques », le travail ne manque pas ! Un travail quotidien de restauration, parfois avec l’appui d’associations, a été réalisé ces dernières années notamment sur la mosaïque aux canards, les statues de Saint-Jérôme et de Marie-Madeleine, le campanile du Beffroi, etc.
L’ensemble de ces actions d’envergure participe du renforcement de l’attractivité de notre ville ainsi que de la transmission aux nouvelles générations vaisonnaises de joyaux séculaires.


Quels sont les projets que vous souhaitez développer ?
S. C. : Notre musée archéologique a accueilli deux expositions temporaires : l’une sur les vastes demeures antiques de Vaison et de Martigny, et l’autre sur les rites gaulois et romains entre Rhône et Alpes.
Il me semble important de continuer cette démarche pour faire vivre ce lieu, à travers des animations, comme celles mises en place cette année sur le thème du feu, ainsi que des initiatives nouvelles comme La Nuit des musées. Cette soirée sera d’ailleurs renouvelée chaque année.
Une prochaine exposition sur l’épigraphie est également à l’étude. De même, nous travaillons à ce que des objets découverts sur la commune, mais conservés dans d’autres musées ou au sein de collections privées, viennent à l’avenir enrichir en dépôt nos propres collections.


Dans le cadre de votre délégation, vous travaillez également sur le patrimoine plus récent ainsi que sur les archives communales. Quelle est l’actualité dans ces domaines ?
S. C. : En octobre, nous avons lancé des travaux de restauration sur le monument aux morts érigé au bas du rocher de la Haute-Ville ou encore fait restaurer des manuscrits datant du XIVe siècle conservés aux archives municipales. Il s’agit là de témoignages du passé qui nous renseignent sur notre histoire locale, au même titre que les patrimoines photographique et documentaire des XIXe et XX e siècles, pour lesquels je porte un intérêt personnel. De même que pour le devoir de mémoire de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale.

haut page