Photo de la rubrique

Accueil > Actualités

Art dans la nef : cinq expositions à la cathédrale haute

Du 12 Au 16 juillet Du 20 Au 31 juillet Du 3 Au 13 août Du 7 Au 25 août

out au long de l’été, cinq expositions organisées par les Amis de l’église de la cité médiévale (AECM), se succèdent dans la cathédrale Sainte-Marie de l’Assomption à la Haute-ville.


Du 25 juin au 5 juillet
Pschema Karolak et Marie Mathias

Toutes les techniques passionnent Pschema Karolak, elle est ouverte à tout mode d’expression et de medium : huile, acrylique, aquarelle, pastel, bronze, marbre et terre cuite. Sculpteur, Marie Mathias travaille essentiellement la terre et, depuis ses débuts, ses sculptures parlent de ces étranges êtres que nous sommes…

Du 12 juillet au 16 juillet
Guillaume Castel

Les sculptures entrent en conversation avec l’architecture tout comme avec le paysage. Qu’elles soient monumentales ou bien minimalistes, ses pièces s’inspirent du végétal, du minéral, évoquent la germination, l’éclosion.

Du 20 juillet au 31 juillet
Yann-Éric Eichenberger et Prag

Convaincu de l’esthétique profonde contenue dans la personnalité de chaque arbre, Yann-Éric Eichenberger pénètre les courbes du bois pour découvrir l’image toujours nouvelle de l’humain, enfin réconcilié avec lui-même dans son double végétal. Désirant sortir le paysage de son caractère habituel, Prag propose une série où n’est représenté que la terre. Ses paysages semble alors flotter là où il est accroché, suspendu dans l’air, comme dans le temps.

Du 3 au 13 août
Chasubles

Présentation d’une sélection d’ornements liturgiques des XVIIIe, XIXe et XXe siècle, de la paroisse de Vaison-la-Romaine. Cette exposition montre la richesse, la variété des tissages et broderies, au service de la liturgie. Notez-le : mardi 7 août à 18h, conférence de Béatrice Girault sur la conservation des ornements liturgiques anciens dans les églises.

Du 7 août au 25 août
Daniel Grobet et Élisabeth Beraud-Hirschi

Pour Daniel Grobet, l’équilibre engendre le mouvement et le mouvement une transformation de la vision de l’objet, et l’objet une forme animée dans l’espace. Élisabeth Beraud-Hirschi recherche de l’équilibre autour du vide et du plein, ombre et lumière. Il instaure un dialogue spirituel, instant de poésie où l’espace devient respiration…

haut page