Photo de la rubrique

Accueil > Dossier du mois

La 3ème Fleur à Vaison-la-Romaine

Vaison-la-Romaine obtient la 3ème Fleur comme reconnaissance de son incomparable qualité de vie

Si la Ville de Vaison-la-Romaine s’est vu octroyer la 3ème fleur, c’est à la fois pour son patrimoine unique - romain, médiéval ainsi que ses réalisations contemporaines – et pour son engagement environnemental. Les critères d’attribution vont en effet bien au-delà des fleurs agrémentant la Ville. En exergue des aspects environnementaux (pratiques culturales respectueuses de l’environnement…), le jury Régional prend en compte la soutenabilité de la végétalisation et le patrimoine dans son ensemble. La cohérence des équipements communaux (harmonie du mobilier et de la signalétique), la qualité de la voierie, la propreté de la Ville, la variété du fleurissement, le respect de l’environnement, la mise en valeur du patrimoine et du cadre de vie sont autant de points qui ont amené le jury indépendant à attribuer à la Ville cette récompense lors de ce concours.

Après avoir obtenu le label 2ème fleur en 2016, la Ville vient de se voir attribuer la 3ème Fleur en toute fin d’année 2019. Il s’agit de la plus haute distinction régionale. Plus que du simple fleurissement, la 3ème Fleur consacre un engagement très important en faveur du développement durable et du respect de la biodiversité. Si la Ville de Vaison-la-Romaine s’est vu octroyer la 3ème fleur, c’est à la fois pour son patrimoine unique - romain, médiéval ainsi que ses réalisations contemporaines – et pour son engagement environnemental. Les critères d’attribution vont en effet bien au-delà des fleurs agrémentant la Ville. En exergue des aspects environnementaux (pratiques culturales respectueuses de l’environnement…), le jury Régional prend en compte la soutenabilité de la végétalisation et le patrimoine dans son ensemble. La cohérence des équipements communaux (harmonie du mobilier et de la signalétique), la qualité de la voierie, la propreté de la Ville, la variété du fleurissement, le respect de l’environnement, la mise en valeur du patrimoine et du cadre de vie sont autant de points qui ont amené le jury indépendant à attribuer à la Ville cette récompense lors de ce concours. Il est à noter qu’il est très rare d’obtenir ce niveau de distinction dès la première candidature.

Un brin d’histoire pour un bouquet de connaissances A la fin des années 1950, le prêtre du village de Diebolsheim en Alsace, l’abbé Wendling, contribue au déminage de la commune et entreprend de remplacer chaque mine par une fleur afin de redonner sa beauté à ce bourg dévasté par les combats. D’autres communes du nord et de l’est de la France s’en inspirent. En 1959, le ministre des Transports, des Travaux publics et du Tourisme, Robert Buron, crée le concours pour promouvoir le fleurissement et les espaces verts urbains.

Interview Mickael Alcala, responsable de l’espace public communal et Benjamin Vrastor, chef d’équipe « Espaces verts »

Que représente la surface entretenue par les agents ? MA-BV : De façon globale, les surfaces d’entretien à charge des agents municipaux représentent environ 43 hectares. Les agents y interviennent pour faire la taille des arbres, arbustes, de haies, la tonte et le débroussaillage, des plantations diverses mais aussi des créations.

Quelles sont les actions mises en œuvre qui justifient l’obtention de la 3ème Fleur ? MA-BV : Connaissant les dangers de l’utilisation des pesticides, la Ville a adopté une démarche globale respectueuse de l’environnement : diminution de 90% l’emploi de produits phytosanitaires. Un Plan de gestion différenciée des Espaces Verts a été mis en place. La Ville a fait appel à la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON) pour effectuer un diagnostic des pratiques. A l’issue de cet audit, une série d’actions a été mise en œuvre : déchets réutilisés en terreau, passage aux jardins méditerranéens avec des plantes aromatiques (romarin, achillée millefeuille ou méditerranéennes), gestion rigoureuse de l’eau et des ressources, plantation de pelouses spécifiques sans arrosage en milieu sec, l’utilisation du goutte-à-goutte pour les massifs arbustes.

Que signifie pour vous l’obtention de la 3ème Fleur ? MA-BV : Plus qu’un prix, pour nous, cette récompense est la consécration de notre travail et un état d’esprit respectueux de l’environnement, de la nature et des Vaisonnais. Nous sommes très fiers pour tous les agents de la Ville mais aussi pour tous ceux qui bénéficient de ce beau cadre de vie : habitants, touristes.

Chiffres à l’appui Patrimoine paysager : 1600 arbres soient 32 km de haies, 3063 mètres linéaires (dont 400 pins, 1056 cyprès, 90 mûriers platanes, 80 sophoras, 50 tilleuls, 65 acacias, 30 albizzias, 134 oliviers, 100 lagerstroemias, 35 érables…) 440 m² de massifs arbustifs 500 pieds de lavande 500 m² de massifs fleuris 80 hectares de pelouse équivalent à 10 stades, 65 hectares d’espaces verts à débroussailler équivalent à 9 stades.

Prix de l’arbre remarquable octroyé au cyprès chauve dans le site de Puymin En novembre dernier, Maurice Chabert, Président du Conseil départemental de Vaucluse, a remis le prix de l’Arbre remarquable à la Ville lors de la cérémonie de remise des prix du concours départemental Villes et Villages Fleuris. Récompense unique en 2019, elle consacre le cyprès chauve planté dans le site archéologique de Puymin de Vaison-la-Romaine. Le cyprès chauve a été introduit en France à la fin du 17ème siècle. Ses racines "pneumatophores", véritables organes respiratoires, lui permettent de se développer dans les sols dépourvus d’oxygène.

Des événements en faveur du développement durable et la soutenabilité Opération « Ouvèze propre » La cinquième édition de l’opération de nettoyage de l’Ouvèze se déroulera 5 avril 2020. Il s’agit d’une opération de nettoyage populaire qui se tient chaque année au parcours santé pour ramasser des déchets aux abords de l’Ouvèze. Herbes folles, mais pas mauvaises ! La Ville de Vaison-la-Romaine a ouvert un concours de photographies accessible à tous les Vaisonnais. Le but de ce concours étant de révéler le beau dans ce que l’on appelle les herbes folles ! Participation gratuite jusqu’au 7 mai 2020, plus d’informations et règlement sur www.vaison-la-romaine.com

Terroir en fête : les producteurs locaux à l’honneur Chaque année en juin, la Ville met à l’honneur les agriculteurs du territoire en donnant rendez-vous aux Vaisonnais sur le petit marché des producteurs locaux. Objectif : faire découvrir au plus grand nombre les légumes primeurs et les fruits de saison. Pour l’occasion, des chefs disciples d’Escoffier proposent sur place des démonstrations de cuisine à partir des produits du marché. Des ateliers sur le thème « Cuisinez ses épluchures » ont été organisés par le Ceder à cette occasion.

Graines d’éco-citoyen : sensibilisation des jeunes au développement durable Depuis quelques années, la Ville de Vaison-la-Romaine propose des actions de sensibilisation des enfants à l’écologie et la biodiversité en offrant une série d’ateliers pédagogiques. Plus de 550 élèves des écoles de la Ville y participent chaque année. Les thèmes abordés sont multiples : « L’homme en forêt », « La faune du sol », « Le cycle de l’eau », « Le vivant et le non vivant », « Animal et végétal », « L’agriculture bio, le développement durable et les circuits courts », « Le rôle des arbres dans le ruissellement des eaux de pluie » et en 2019 des ateliers en partenariat avec le Naturoptère de Sérignan du Comtat ont eu lieu. Les élèves de CM1 et CM2 des écoles de la Ville ont visité l’usine de tri de Vedène pour mieux appréhender le cycle de vie des déchets. Les enfants s’initient également au jardinage écologique, grâce à des bacs de culture installés au sein de leurs établissements. Ils peuvent ensuite déguster leur propre récolte (radis, carottes et salades). Les élèves de CM2 ayant participé depuis plusieurs années au projet « éco-citoyens » ont reçu un diplôme d’ambassadeur environnemental.

Les Fleuralies font également partie d’une démarche de sensibilisation verte. A cette occasion, en 2019, 5.000 sachets de graines ont été distribués afin de soutenir le développement des colonies d’insectes pollinisateurs sur le territoire. Plusieurs conférences ont été données dont les thèmes étaient la permaculture, le compost, la création de fleurs en plastique recyclé, la fabrication de jardinières en palettes. Une visite guidée du site botanique a été organisée ainsi qu’un concours d’Hôtels à insectes.

Création de la Brigade environnement En mars 2019, la Ville de Vaison-la-Romaine a mis en place un dispositif pédagogique et dissuasif pour lutter contre tout type de nuisances portant atteinte à notre cadre de vie : la brigade environnement. Cette dernière contrôle, sanctionne et enlève ou fait enlever les dépôts sauvages. Sa mission est ainsi d’assurer une présence sur le terrain pour repérer les comportements portant atteinte à l’environnement et à l’hygiène publique. C’est une police de proximité au service des Vaisonnais. Rens. : 06 71 14 49 90 (ligne téléphonique dédiée)

Signature Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie En novembre dernier, Vaison-la-Romaine a été la première ville du Vaucluse à signer cette convention. Plus de 7.000 collectivités locales de 57 pays y adhèrent à travers le monde et 192 en France. Continuité logique de la stratégie de développement durable de la Ville, cet engagement fait suite à l’installation actuelle de l’éclairage à LED dans l’ensemble de la ville, à la réfection du cours Taulignan, du parvis de la Poste, de la Salle d’Honneur de l’Hôtel de Ville ou encore à l’isolation des toits des écoles. C’est l’opportunité pour la ville de faire un état des lieux en ce qui concerne ses pratiques en matière de développement durable et de se doter d’un plan d’action en faveur de l’énergie durable (et du climat) dans un délai deux ans.

haut page