Photo de la rubrique

Accueil > Actualités

Vaison Danses fête son 25è anniversaire en juillet 2021

Samedi 10 juillet 22:00 Mardi 13 juillet 22:00 Samedi 17 juillet 22:00 Mercredi 21 juillet 22:00 Samedi 24 juillet 22:00 Mardi 27 juillet 22:00

Pour célébrer son 25e anniversaire, le festival Vaison Danses vous propose six soirées au théâtre antique à partir du 10 juillet 2021. Ce rendez-vous culturel international, organisé par la Ville de Vaison- la-Romaine, va réunir cet été un plateau de six compagnies ; ce qui n’était plus arrivé depuis 2011. Le directeur artistique Pierre-François Heuclin a de nouveau concocté un programme très varié, mêlant de nombreuses disciplines chorégraphiques (classique, hip-hop, cirque, contemporain…). Avec en ouverture la grande première de Mourad Merzouki au théâtre antique et en clôture de cet anniversaire, le retour du Ballet Preljocaj.

Samedi 10 juillet | FOLIA de Mourad Merzouki | (France)

Dans “Folia”, Mourad Merzouki a su saisir la modernité de la musique baroque pour la mêler à la danse hip-hop dont il est l’un des maîtres incontestés. On prend une tarentelle, on échantillonne des partitions du XVIIe siècle afin de les réutiliser en boucle, on ajoute des musiques électroniques, on fusionne le tout et on danse. L’important, c’est que les mondes se confrontent, s’altèrent, s’entrechoquent. Qu’ils parlent entre eux. Dans ce spectacle total, les musiciens du Concert de l’Hostel Dieu joueront en live sur scène.
Tarifs de 12 à 46 €.

Mardi 13 juillet | ÉTUDES de l’École-atelier Rudra Béjart Lausanne | (Suisse)

À l’image de Rudra, dieu indien de la danse, combattant et victorieux, Maurice Béjart a créé en 1992 l’école-atelier Rudra Béjart Lausanne. Elle accueille depuis lors des élèves d’une trentaine de nationalités différentes. Un nouveau chorégraphe vient d’arriver à la tête de la compagnie ; il s’agit de l’ancien danseur cubain Julio Arozarena. Il crée actuellement et spécialement pour Vaison Danses, le spectacle que l’on verra le 13 juillet au théâtre antique. Des pièces de Maurice Béjart devraient figurer au programme...
Tarifs de 7 à 32 €.
Spectacle proposé en partenariat avec la Fondation Léonard Gianadda.

Samedi 17 juillet | ¡FANDANGO ! par David Coria & David Lagos | (Espagne)

David Coria, l’étoile montante de la danse flamenca, met en mouvement la musique de David Lagos, qui puise au plus profond de la culture andalouse, des éléments qui font écho au XXIe siècle. À eux deux ils construisent une extravagante fantaisie du monde espagnol, un univers flamenco, où l’on laisse carte blanche au passé, au présent et au futur (possible ou non) de notre histoire. David Coria utilise à merveille son langage, la danse flamenco et, par extension, la danse en général, en nous immergeant dans la variété infinie qu’elle nous offre.
Tarifs de 10 à 38 €.

Mercredi 21 juillet | DON JUAN par Aterballetto | (Italie)

Le chorégraphe suédois Johan Inger vient présenter sa toute dernière création, une pièce de danse classique qui s’attaque au monument Don Juan/Don Giovanni. Un mythe paradigmatique, ancien et contemporain, un chorégraphe désormais au sommet de la créativité, une compagnie s’engageant sur une voie ambitieuse de repositionnement et de croissance : tous ces ingrédients s’unissent pour donner vie à ce qui est une des plus grandes performances du début des années 20. Les 16 danseurs d’Aterballetto raconteront l’histoire de « Don Juan » en un seul acte, sur une partition originale de Marc Alvarez créée pour l’occasion.
Tarifs de 12 à 46 €.

Samedi 24 juillet | SMASHED par Gandini Juggling | (Angleterre)

« Smashed » ce sont 9 jongleurs, 80 pommes rouges, 4 services de vaisselle et une bande-son éclectique allant des chansons populaires à la musique de Bach. Ce spectacle époustouflant propose un mélange sensationnel de virtuosité, inspiré par le Tanztheatre de Pina Bausch. Il s’agit d’une suite de tableaux vivants, vus comme des photographies anciennes rappelant les guerres, l’amour perdu, et le charme désuet du thé de l’après-midi.
Évoquant simultanément un plaisir immense et des petites contrariétés, « Smashed » offre un nouveau regard sur le jonglage contemporain.
Tarifs de 7 à 32 €.

Mercredi 28 juillet | GRAVITÉ par le Ballet Preljocaj | (France)

La masse, le poids, l’accélération, la vitesse, la force, l’attraction, la lourdeur… autant de contraintes physiques auxquelles se confronte tout mouvement des corps. Comme autant de données avec lesquelles le chorégraphe doit invariablement composer.
Mais plutôt que de s’atteler au problème avec un gravimètre, Angelin Preljocaj en fait un ballet contemporain. Pièce exigeante vis-à-vis de ses interprètes, « Gravité » incite les danseurs à explorer leurs limites physiques. Les plongeant tantôt dans une atmosphère légère et quasi-aquatique ; tantôt dans une ambiance où les corps s’enfoncent lourdement dans la terre. Et s’il n’est pas aisé de s’arracher aux lois de la physique, « Gravité » n’en jongle pas moins avec la virtuosité de la danse classique et son désir d’apesanteur.
Tarifs de 10 à 38 €.

Billetterie
Ouverture prévue le 10 mai à l’office de tourisme et dans les points de vente habituels. Plus d’infos : page Facebook Vaison Danses et www.vaison-danses.com (ouverture 1re quinzaine d’avril).
Autour du festival
On ne dansera pas qu’au théâtre antique en ce mois de juillet, car quatre soirées faisant la part belle aux talents du territoire sont prévues au nymphée. Sans oublier ce moment désormais incontournable : la méga-giga barre !
Qui connait un tel succès, que deux rendez-vous vous seront proposés courant juillet. Plus de détails sur cette programmation « off » du festival dans votre prochain Mensuel.
(JPG - 356.2 ko)
(PDF - 496.2 ko)
haut page